C’est quoi le SOPK et comment mieux l’apprivoiser

Imagine que tu as des poils qui poussent à des endroits inhabituels sur ton corps, que tu as des règles irrégulières, de la difficulté à maintenir un poids stable ou à tomber enceinte :  les personnes qui souffrent du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) vivent avec ces symptômes au quotidien.

Le SOPK est un trouble endocrinien composé d'un ensemble de symptômes dus à une augmentation des androgènes, qui sont des hormones «mâles» chez les femmes. Le SOPK est la maladie endocrinienne la plus courante, qui affecte différentes glandes endocrines du corps et touche environ 2 à 20% des femmes entre 18 et 44 ans. Cette condition est également l'une des principales causes de réduction de la fertilité chez les femmes.

Pour souligner septembre, le mois de la sensibilisation au SOPK, tu trouveras dans cet article une explication du syndrôme et quelques trucs pour mieux l’apprivoiser. 

Comment le SOPK se forme-t-il dans le corps?

Le SOPK provient d'un trouble qui prend racine dans le système endocrinien. Ce système comprend de nombreuses glandes, telles que les glandes pinéales, pituitaire, thyroïdienne, thymique, surrénale, pancréatique, ovarienne ou testiculaire, qui affectent les hormones ou d'autres fonctions dans le corps.

La maladie survient chez la plupart des femmes en raison d'une combinaison d'éléments génétiques et environnementaux. Aucun consensus n’est établi sur la cause certaine du SOPK. Cependant, certaines preuves indiquent qu'il s'agit d'une maladie génétique.

Un.e enfant a donc 50% de chances d'hériter de la maladie de sa mère ou de son père, car les hommes peuvent être des porteurs asymptomatiques ou présenter certains symptômes comme une calvitie précoce ou une pilosité excessive.

Quand les hormones sont affectées par le SOPK

La principale hormone affectée par le SOPK est l'androgène. Toutes les femmes produisent des androgènes, communément appelés « hormones mâles ». Cependant, les femmes souffrant de SOPK ont des niveaux plus élevés de cette hormone dans tout leur corps.

Les ovaires produisent cette quantité excessive, mais les glandes surrénales peuvent également produire une quantité excessive d'hormone. Les androgènes excessifs sont responsables de nombreux symptômes de la maladie, notamment les poils indésirables, les cheveux clairsemés, l'acné et les règles irrégulières.

L'insuline est une autre hormone corporelle qui affecte le SOPK, car elle permet au corps d'absorber le glucose (sucre dans le sang) dans les cellules pour produire de l'énergie.

Cependant, lorsqu'une personne souffre de SOPK, le corps ne réagit pas de la même manière à l'insuline, ce qui peut entraîner une élévation de la glycémie, et donc plus de production d'insuline. C'est un cercle vicieux, lorsque le corps produit trop d'insuline, il réagit en produisant plus d'androgènes, ce qui aggrave les symptômes.

La progestérone est la dernière hormone qui affecte le SOPK. Un manque de cette hormone = des règles irrégulières. 

Quels sont les symptômes?

Il existe de nombreux symptômes dévastateurs sur le plan physique et émotionnel dont une personne peut souffrir en vivant avec le SOPK. Évidemment, chaque expérience est unique, mais voici les symptômes les plus fréquemment répertoriés : 

  • des règles irrégulières ou inexistantes, 
  • des règles abondantes, 
  • de l'acné, 
  • des poils excessifs et indésirables sur le corps et le visage, 
  • des douleurs pelviennes, 
  • des difficultés à concevoir 
  • et des plaques de peau épaisse, plus foncée et veloutée

 

Les autres symptômes incluent la prise de poids, la difficulté à perdre du poids, la fatigue et le manque d'énergie, les changements d'humeur, les maux de tête et les problèmes de sommeil.

L'infertilité est l'un des symptômes les plus difficiles à traiter pour une femme si elle souffre du SOPK, car cette maladie est la principale cause d'infertilité féminine. Bien que certaines femmes puissent avoir besoin d'aide pour concevoir, par exemple par la fécondation in vitro (FIV), d'autres femmes peuvent concevoir naturellement, car la maladie affecte chaque personne et chaque corps différemment.

Comment mieux l’apprivoiser le SOPK?

    1. Adopter de saines habitudes alimentaires

Toutes les personnes atteintes du SOPK peuvent bénéficier de l'adoption de saines habitudes alimentaires. En adoptant une alimentation pauvre en glucides et en sucres raffinés, ça peut aider à inverser les déséquilibres du glucose et de l'insuline dans ton corps qui provoquent l'apparition des symptômes du SOPK.

    2. Intégrer l'exercice à ta routine quotidienne

Tout le monde devrait intégrer le mouvement à leur routine, c’est aussi valable pour les personnes vivant avec le SOPK. Que ce soit une marche de 20 minutes, de jouer dehors avec tes enfants ou d'aller à un cours de Pilates, ça fait une grande différence. L'exercice peut également aider à diminuer le risque de diabète, plus fréquent chez les personnes atteintes du SOPK.

    3. Développer une saine gestion du stress

Pour des raisons évidentes, les personnes atteintes du SOPK sont plus sujettes à la dépression et aux sautes d'humeur. Elles se sentent souvent frustrées émotionnellement lorsque leur propre corps semble délibérément travailler contre elles.
Qu'il s'agisse de problèmes de poids ou de difficultés à concevoir, le SOPK peut nuire à ton bien-être émotionnel, alors je t’invite à te développer une boîte d’outils qui t’aidera à diminuer le stress au quotidien.

    4. Trouver des réseaux de soutien

Clarifions une chose : tu n’es pas seule à vivre cette lutte contre le SOPK. Il y a des milliers de personnes qui éprouvent les mêmes symptômes et émotions que toi. Pourquoi ne pas rejoindre des groupes en ligne pour échanger sur vos expériences, vos défis et vos réussites? C’est toujours plus facile à travers quand on se sent moins seules.


Rejoins-nous sur notre page Facebook et sur Instagram pour du contenu éducatif sur le bien-être menstruel. 

Finalement, n’hésite surtout pas à consulter un.e profesionnel.le de la santé qui saura t’éclairer et te guider face aux différentes solutions possibles pour apaiser les symptômes du SOPK.

L’équipe de Gigi est de tout coeur avec toi 💛
29 septembre, 2021 — Marie-Pier Deschênes

Laissez un commentaire